12 décembre 2005

Requiem pour mon tableau périodique noyé dans le kéfir

J'ai essayé aujourd'hui de trouver un tableau périodique comme celui que j'avais depuis mon secondaire 5: simple, lisible, qui tient sur une page... Vendu à peu près 50 cennes par Fisher Scientifique, en noir, bleu et rouge. Un classique. Facile à retrouver, croyais-je. Erreur...

Celui qui avait survécu depuis 12 ans dans la même pochette de plastique a finalement succombé à une explosion (sans exagération) de kéfir dans mon sac à dos lundi dernier. Mon pire incident de type "mon lunch a coulé dans mon sac d'école" à vie. J'ai jeté mes notes de cours et j'en ai racheté d'autres (en vue de l'exam à livre ouvert du 22 décembre). Irrécupérables. Le papier avait absorbé l'eau du kéfir, mais la surface restait pleine de motons blancs provenant des solides laitiers. En plus, ça sentait la bouteille de bière pas rincée laissée traîner trop longtemps avant de la ramener au dépanneur. Quant à mon tableau périodique, même la pochette qui l'a maintenu en top shape depuis toutes ces années (et croyez-moi qu'il a servi!) n'a été d'aucune aide cette fois. Je ne tenais pas à maintenir l'odeur de levure fermentée dans mes affaires en tentant de le récupérer...

Ironiquement, en cherchant un tableau périodique dans la section chimie de la librairie de l'université (ils n'ont que des patentes plastifiées 11 par 17 à 7$! En couleur, mais pas à moitié aussi clair que l'ancien! Chnoute!), je suis tombée sur un livre de chimie alimentaire. Pas capable de me retenir de le feuilleter... Et je tombe sur la section sur le kéfir! Pour apprendre que, selon eux, le kéfir contient de l'alcool! (max 2%, ça va être tof de se saouler avec ça) Aucune mention de ça sur le pot... J'écrirais bien à Liberté pour leur demander, mais quand je leur ai demandé s'il y a du lactose dans le kéfir, ils m'ont répondu au pif, ça a l'air qu'ils n'ont jamais fait analyser ça! En tout cas, y'a du CO2 en masse, le livre le disait, ça pétille en bouche et, preuve ultime, ça explose au pire moment/endroit. Parlez-moi d'un aliment qui respecte la loi de Murphy! Et comme c'était seulement la 2e fois que j'achetais ça, j'ai un taux d'explosion de 50%. Pas pire...

À défaut de racheter un tableau périodique, j'ai racheté du kéfir aujourd'hui. Je me demande encore si je prends le risque de l'amener à l'école demain pour mon lunch.

PS Sofiane: tu trouvais que je raconte pas des histoires de fou? En tout cas, je n'ai pas besoin d'en inventer...

1 commentaire:

Annie a dit...

Allo!

Bonjour Lucie,

Je suis tombée sur ton blog par hasard et comme je suis une "foodie" aussi, je l'ai trouvé fort intéressant!

En effet, il est logique que le kéfir contienne un peu d'alcool, car son pétillant lui vient de sa seconde fermetation avec des levures, les mêmes qui servent à faire la bière et le pain...

Pour le lactose, en théorie, il devrait avoir été digéré lors de la fermentation, avec les bactéries (comme dans le yogourt).

En fait, si j'en crois Wikipédia, les deux fermentations (bactérienne et de levure) ont lieu en même temps: la manière artisanale de faire le kéfir est d'ensemencer le lait avec un peu de la "batch" précédente, comme pour le yogourt.

Personnellement, je ne suis pas une amateur de kéfir, mais peut-être qu'une bouteille "Nalgene" à large goulot (chez Fisher Scientifique aussi ;-)pourrait contenir le pétillant liquide?

Bonne dégustation!

Annie
annie_beaudry@sympatico.ca