16 mars 2006

Le cours d'ECC et le plaisir de bloguer!

Au secondaire, le cours d'éducation au choix de carrière (ECC) était obligatoire. Un de ces cours que bien des ados ne prennent vraiment pas au sérieux, alors qu'il s'agit d'un cours qui peut être vraiment utile dans le fond... Mais pas si on l'aborde dans l'optique d'obtenir la note de passage. Il faut avoir envie de réfléchir sur soi.

Je me rappelle qu'on y faisait des tests pour déterminer notre type de personnalité et ainsi nous aider à choisir un métier ou une profession qui nous convient. La classification proposée comptait six types formant l'acronyme RIASEC (ah! les trucs mnémotechniques!): réaliste, investigateur, artistique, social, entrepreneur et clérical, si ma mémoire est bonne. Les tests nous attribuaient trois types, dans mon cas "investigateur" dominait (la scientifique en moi!), suivi d'artistique et soit réaliste ou clérical, je ne me rappelle plus. En tout cas, ado, je n'étais vraiment pas du type "social" (je le suis un peu plus maintenant) ni "entrepreneur" (je ne le suis toujours pas tellement, encore que ça dépend ce qu'on veut dire par là et je n'ai plus les tests en main!).

Tout ça pour dire que je trouve que ce blogue complète parfaitement mes accomplissements culinaires. Dans la cuisine, j'aime improviser et me débrouiller avec ce que j'ai; c'est une expression de mon côté artistique. Mais je suis aussi une chimiste analytique. Quand j'habitais à Halifax pour un stage, mon colocataire Jeffrey riait bien de me voir regarder le ménisque* du liquide dans ma tasse à mesurer; il disait que je cuisinais en chimiste! Avec les années, j'ai plus confiance en moi dans ma cuisine et je ne regarde le ménisque que lorsque je fais des pâtisseries, où la précision a plus d'importance, et encore. Mais depuis que je blogue, souvent je mesure ou je pèse ce que j'ajoute à l'oeil ou au goût pour mieux donner la recette ici. Mon côté chimiste analytique (type "investigateur") ressort... Quant à mon côté clérical, il est très heureux de consigner mes recettes, idées et mésaventures à l'ordinateur et de les classer dans l'index du blogue. De surcroît, j'ai toujours aimé écrire et l'écriture est toujours mentionnée comme point fort dans mes évaluations d'emplois ou autres. Je ne sais pas à quel type de personnalité ça correspond (artistique? Quoi que la cléricale en moi aime tout ce qui touche à la grammaire et à l'orthographe, bien que j'en aie malheureusement perdu au fil des ans depuis le secondaire!), mais écrire pour ce blogue m'amuse beaucoup. Je suis très contente d'avoir commencé ce passe-temps! (qui s'avère plutôt un gobe-temps, mais c'est une autre histoire...)

Je parlais tantôt de mon côté social qui s'est développé plus à l'âge adulte... Hé bien, ce côté-là apprécie beaucoup de recevoir des commentaires autant d'amis que d'inconnus. J'aime aussi visiter les blogues des autres (si vous laissez votre url, vous pouvez être certain que j'irai vous lire!). Vive la blogosphère!


*Ménisque: n.m. Courbe que forme la surface d'un liquide. En chimie analytique, les instruments de mesure volumétrique sont calibrés pour qu'on obtienne le volume désiré lorsque le centre du ménisque est vis-à-vis la ligne de calibrage. Pour vérifier que c'est bien le cas, il faut se placer les yeux à la hauteur du ménisque en question... Je ne connais pas beaucoup de gens qui font ça dans leur cuisine!

1 commentaire:

Kajin a dit...

Je suis heureuse d'apprendre que tu aimes écrire ton blogue, parce que c'est toujours une joie de te lire (même si je ne laisse pas souvent de commentaires!) ;-)

Hm. Moi aussi je mets les yeux à hauteur du ménisque quand je mesure... Une nostalgie inconsciente (je ne m'étais pas rendue compte que je le faisais avant de te lire) de mes études en sciences, peut-être?