07 mars 2006

Les détergents à lessive:

Lavons notre détergent en famille!

Aujourd'hui, pas de bouffe, je parle plutôt de lavage. Innocent, le détergent à lessive? Non, pas vraiment. Nos habitudes de lavage non plus. Je présente ici quelques données mais aussi beaucoup de questions...

Eau froide?

Tout a commencé la semaine dernière quand je suis tombée dans Chemical & Engineering News sur un dossier techniquement assez intéressant sur les surfactants, une famille de composés qui inclut les savons et les détergents. J'y ai lu que le Tide Coldwater est formulé pour laver beaucoup plus efficacement à l'eau froide que les détergents à lessive ordinaires, et que si tout le monde lavait à l'eau froide à 20C plutôt qu'à des températures variant de 40 à 60C selon les coutumes un peu partout dans le monde, la quantité d'énergie économisée en eau pas chauffée serait phénoménale.

Wooooo là! 20C c'est de l'eau froide selon leur définition? Ils font quoi de l'hiver nordique et pas si nordique où l'eau froide est plus près de 5C et encore, et où régler la laveuse à "tiède" donnera souvent de l'eau même pas à la température de la pièce, donc toujours sous 20C?

Plus loin dand l'article, je lis qu'ils ont eu cette idée parce qu'au Japon et ailleurs dans le "tiers-monde", ils lavent exclusivement à l'eau froide. Ah, là je comprends. C'est un produit fait pour laver à l'eau froide quand "froid" c'est 20C. Pas un produit fait pour notre hiver. Mais je me pose toujours la question: à 5C, ce produit est-il plus efficace que du Tide ordinaire? Une petite visite sur le site web de Tide ne me renseigne pas plus: nulle part ils ne parlent des températures auxquelles ils ont étudié leur produit Coldwater. Je leur ai donc envoyé un courriel avec la question. J'ai reçu la réponse deux jours plus tard, ce que je considère très bien comme rapidité du service à la clientèle. Duane, de l'équipe Tide Coldwater, m'a répondu que Tide Coldwater était meilleur que toutes les autres versions de Tide dans l'eau froide jusqu'à 4C.

Il reste que même si on chauffe notre eau pour laver en hiver, laver à 20C sera plus économique et plus écologique que de laver à 40 ou 60C... Selon l'article de C&EN, en Europe, la consommation d'énergie pour la lessive équivaut à la production de 10 centrales nucléaires moyennes (c'est énorme!!!!!!!!! Imaginons aux États-Unis avec les laveuses verticales!!!!) et baisser la température de l'eau de lavage à 20C réduirait de 80% cette consommation d'énergie. Je me rappelle aussi qu'une collègue de maîtrise qui avait étudié en France disait que là, les choix de température sur les laveuses sont 30C, 40C, ... jusqu'à 90C dans mon souvenir (mais ça me semble excessif!). Ça n'aide pas à choisir de laver à la température de l'eau froide du robinet...

Et parlant de laveuses, je ne comprend pas comment, en Amérique du nord, nous en sommes venus à favoriser les lessiveuses à chargement vertical, qui consomment beaucoup plus d'eau (et donc plus d'eau à chauffer!) et plus d'électricité en plus d'être moins durables et plus bruyantes que les laveuses frontales. Celles-ci sont plus chères à l'achat en ce moment (parce que moins vendues?), mais il s'agit nettement d'un choix plus écologique (avis aux personnes qui prévoient changer de laveuse bientôt!).

Cocktail chimique

Que contient le détergent à lessive? Des tensioactifs (surfactants en anglais), des molécules dont une partie est soluble dans l'eau (la "tête" polaire) et l'autre partie est soluble dans les huiles et graisses (la "queue" non-polaire). Les tensioactifs les plus simples et naturels sont des acides gras obtenus en brisant les molécules des graisses et huiles animales ou végétales à l'aide d'une base forte (comme la soude ou hydroxyde de sodium, NaOH, ou encore la potasse ou hydroxyde de potassium, KOH). On obtient ainsi des savons, qui présentent l'inconvénient de mal laver en eau dure (riche en minéraux). Les détergents peuvent contenir d'autres surfactants non-naturels, souvent dérivés de produits pétroliers, comme les alkylsulfonates linéaires, qui performent mieux en eau dure. Je tiens à préciser que ce ne sont pas tous les tensioactifs qui lavent; certains n'ont aucun pouvoir nettoyant mais peuvent servir à bien d'autres choses.

Mais en 2006, les produits à lessive domestique contiennent bien plus que des détergents. Selon l'article de C&EN, on peut aussi y trouver:
  • -Des tensioactifs non-lavants qui servent à assouplir et à adoucir le tissu (dans les formulations 2-en-1 détergent + assouplisseur)
  • -Des polymères pour toutes sortes de fonctions (par exemple, pour aider l'assouplisseur à se déposer sur les vêtements)
  • -Des enzymes (protéases, lipases, glucidases) pour mieux couper les molécules des salissures et les rendre plus faciles à dissoudre dans l'eau de lavage
  • -De la bentonite (une sorte d'argile) dans certains détergents en poudre européens
  • -Des colorants, des parfums et des opacifiants, pour l'apparence et l'odeur du détergent
  • -Des agents blanchissants appartenant à différentes classes chimiques (en plus des chlorés comme l'eau de Javel ou hypochlorite de sodium, NaHClO3, il y a des percarbonates et des perborates) et des activateurs pour ces agents
  • -Des fixateurs de teinture dans les formulations pour linge coloré ou foncé
  • -Des agents de blanchissage fluorescents (qui font que le linge blanc "flashe" au soleil et a donc l'air "plus blanc que blanc")
  • -Des réducteurs d'odeur comme le ricinoléate de zinc (qui réagit avec les molécules soufrées et azotées des mauvaises odeurs, mais pas avec la plupart des parfums)
  • -L'article n'en parle pas, mais certains détergents contiennent encore des phosphates et d'autres contiennent un produit de remplacement, le nitrilotriacétate (NTA); ces substances améliorent la performance des tensoactifs.
Réalisons-nous qu'une bonne partie de tout ça est ensuite jeté dans les égouts avec l'eau de rinçage? Il faudrait que je me renseigne, mais je ne crois pas que les usines d'épuration enlèvent toutes ces substances des eaux usées avant de les rejeter. Et même ce qu'elles enlèvent finit soit au dépotoir, soit incinéré, donc l'environnement en est aussi affecté...

Est-ce biodégradable? Les alkylsulfonates linéaires sont dégradés dans la nature (contrairement aux alkylsulfonates ramifiés qui étaient responsables de mousse de savon persistante dans certaines chutes d'eau il y a quelques décennies!!!), oui. Mais je me demande ce qui arrive au soufre que ces molécules contiennent?

Des alternatives intéressantes

On peut aussi, de plus en plus facilement, se procurer du savon à lessive fait à base d'huiles végétales, notamment l'huile de coco. Celui-là est vraiment biodégradable. Par exemple, j'ai récemment essayé le savon à lessive Biovert. Premièrement, la liste des ingrédients est inscrite sur l'emballage, ce qui est toujours bon signe. Deuxièmement, cette liste ne compte que trois ingrédients: eau, nettoyants à base d'huile de coco et huiles essentielles. Le parfum de ce savon (dû aux huiles essentielles) me paraît fort, mais il s'adoucit au séchage. Quant au pouvoir nettoyant, je ne l'ai pas testé avec du linge de soccer plein de boue comme dans les annonces de Tide, mais mon linge semble aussi propre qu'avec Tide HE. Détail important: ce savon convient aux machines frontales (qui nécessitent du savon qui mousse peu). Ce savon est recommandé sur le site Éthiquette.ca, de même que les nettoyants Lemieux (dont j'entends parler partout ces temps-ci, il me semble). Pour les extrémistes, on peut même fabriquer son propre savon à lessive avec du savon du pays. On en entend parler assez souvent dans ce forum.

Pour les détergents à lessive du commerce comme pour plein d'autre sujets, la chimie m'intéresse en tant que scientifique mais me dégoûte du point de vue environnemental. Mais il n'y a pas que la chimie, nos habitudes (température de lavage et choix du modèle de laveuse) y sont pour beaucoup aussi. Ce qui veut dire qu'on peut faire quelquechose, donc c'est encourageant!!! Agissons! "Lavons" notre détergent!

Référence: McCoy, Michael. "Soaps &Detergents: Specialty chemical makers seek business both with cleaning product innovators and the companies that follow them", Chemical & Engineering News, 30 janvier 2006, pp. 13-19.

7 commentaires:

Kajin a dit...

Merci pour cet exposé des plus intéressants - il ne m'était jamais venu à l'esprit que l'eau "froide" devait être à 20 degrés! Mon eau doit être frette, d'abord, pas froide ;-)
Merci aussi pour la recette des muffins aux canneberges - miam!

Lucie a dit...

Kajin, je suis contente que mon billet sur le détergent à lessive soit apprécié, j'avais peur qu'il soit un peu trop nerd! ;)

Pour ma part je vais continuer de tout laver à l'eau froide (celle du robinet...) en été et le pâle à l'eau "tiède" (pas tellement plus chaude mais bon...) en hiver... mais avec un savon plus écolo que le Tide!

Louiz a dit...

j'ai pas encore fini de lire ton article, mais je te confirme qu'en France les machines chauffent jusqu'à 90°c, et que vu d'ici, effectivement, 20° c'est froid, puisque c'est plus froid que 30°, programme le + bas avant l'eau froide, utilisé pour les vetements qui ne supporteraient pas un lavage à 40. j'avais jamais trop réfléchi à cette question, je la trouve très intéressante. mais bon, quand meme, tout laver à froid, ça pose pas de problème pour l'hygiène ? je suis pas une psychopathe des bactéries, mais je doute, surtout pour celles et ceux qui doivent faire je ne sais combien de lavages de fringues et de couches de bébé par semaine ... (je doute mais je ne demande qu'à me laisser convaincre :-)

Lucie a dit...

Louiz, merci beaucoup de ton commentaire, tu amènes des points très intéressants.

Je n'ai pas fait de recherches sur ce point (ah si j'avais le temps!!!!!!!!) mais j'ai l'impression que la peur des bactéries nous vient beaucoup du marketing des produits nettoyants... Je suis tellement suspicieuse de ce marketing depuis que j'ai appris récemment sur le forum des Banlieusardises (voir ma section "liens" à droite dans mon blogue) qu'un des meilleurs agents contre les taches c'est de sécher le linge au soleil!!! Moi l'écolo je ne savais pas ça, et ce ne sont surtout pas des gens qui veulent nous vendre de l'eau de Javel pour la laveuse et des feuilles de sent-bon pour la sécheuse qui vont nous le dire, n'est-ce pas? Or le soleil, justement, peut aussi avoir un certain effet contre les bactéries. (OK, en hiver et quand il pleut on oublie ça...)

Il y a deux choses à faire avec les bactéries: les enlever ou les tuer. Je suis certaine que le lavage les enlève en grande partie. Pour ce qui est de les tuer, bien sûr l'eau très chaude peut aider (mais dis-toi qu'ici les chauffe-eau sont généralement réglés à 60C au plus, et que les laveuses ne chauffent pas l'eau, alors on ne lave pas à 90C et je ne sais pas si 60C tue vraiment les bactéries...) ainsi que l'eau de Javel (mais c'est si mauvais pour l'environnement). Mais je connais plein de monde qui, comme moi, lavent toujours sous ou à 20C --sauf quand il fait 35C l'été, oh là l'eau est naturellement tiède, party de lavage!!! ;) -- et qu'on n'a jamais eu de problèmes d'hygiène. Je n'ai pas d'expérience avec les couches, par contre.

Mais quand on sait qu'une des pires bactéries, Clostridium difficile (plusieurs hopitaux ont des problèmes avec ça ici), n'est tuée par RIEN quand elle est sous forme de spores et que la seule façon de s'en débarrasser est le lavage mécanique (i.e. frotter!), je me dis que l'eau chaude et l'eau de Javel ne sont peut-être pas si nécessaires que ça pour la plupart des lavages domestiques (avec peut-être des exceptions en cas de maladie)...

Louiz, et tous les autres qui liront ceci, si vous en savez plus vos commentaires sont bienvenus!!!

Tarzile a dit...

Un beau billet. Nous avons la manie de la propreté. L,eau froide à 20 C, c'est une blague.

J'ai lu quelque part que si on veut changer tout de suite de savon et qu'il n'y a rien de vert dans les parages, le savon liquide du Président (Loblaws) serait une alternative moins pire.

Iras-tu chercher des Nettoyants Lemieux?

Tarzile

Lucie a dit...

Lemieux sûrement bientôt car ils doivent ouvrir sous peu un magasin sur Papineau, donc facilement accessible de chez moi en autobus! En attendant, Biovert est supposément bien distribué, dans certaines épiceries Metro entre autres (j'ai parlé avec quelqu'un de Prolav, leur fabricant, hier à l'expo manger santé!).

Anonyme a dit...

Bonjour! Je voulais juste répondre à Lucie sur son quetionnement à propos des barctéries. Lorsqu'on lave ses mains, par exemple, avec du savon on tue 99% des bactéries. C'est pourquoi mettre plein de produits désinfectants sur nos comptoire, poignées de porte, etc. n'est pas plus efficace que la bonne vieille méthode: frotter!!! (avec du savon evidemment). Hélène