03 août 2006

Panier 6

Cette semaine:

Ail
Bette à carde
Bleuets
Chou frisé (kale)
Ciboulette
Haricots verts
Jeunes oignons
Laitue
Persil
Poivron vert
Radis
Tomate

Dans le panier d'échange, il y avait une aubergine, mais j'ai plutôt échangé mes radis contre plus de poivrons verts. Il y avait aussi des haricots violets, mais je m'en suis un peu désintéressée quand on m'a dit qu'ils deviennent verts à la cuisson.

Il semble que la récolte d'ail soit excellente cete année. Tant mieux! J'en ai donc commandé un kilo à mon fermier. Pas question d'acheter de l'ail d'Asie! Et après ma commande et un peu de social avec les employés de la ferme qui étaient au point de chute (après 3 ans, j'apprécie de plus en plus de connaître mes fermiers!), j'ai mis tous mes légumes dans...

Mon terrible chariot!

J'aimerais vous parler d'un de mes accessoires les plus pratiques: mon sac sur roulettes. Grâce à lui, aller chercher mes légumes à pieds ou en transports en commun n'a plus rien de pénible, alors qu'avant de l'avoir, je trouvais toujours difficile le trajet entre le point de chute et la maison... ce chariot me facilite tellement la vie!

Mais ce n'est pas juste un chariot, c'est un terrible chariot. Dans le sens de "Ivan le Terrible". Ce nom vient d'une boutade de Pat qui, s'inspirant des miniatures Dongeons et Dragons, où plusieurs figurines sont de "terribles" animaux (un Dire Lion, c'est bien plus effrayant qu'un lion ordinaire, non?), m'a dit qu'un Dire Chariot lui bloquait le passage (ce qui voulait dire: ta bébelle traîne!). Depuis ce temps, c'est resté mon Dire Chariot. Je me suis demandé pour qui il pouvait bien apparaître si terrible (malgré mes espoirs, le Robert&Collins m'a désillusionnée: le mot dire semble n'avoir aucune connotation positive possible...) et j'ai enfin trouvé: POUR LES VENDEURS DE CHARS. En effet, quand on peut transporter aussi facilement autant de stock par soi-même, pourquoi s'acheter une voiture?

Alors quand vous croisez quelqu'un avec son sac à roulettes, ayez du respect. Un terrible chariot, ça a l'air de rien, mais...

6 commentaires:

Fredo a dit...

C'est vrai que le terrible chariot est essentiel pour transporter notre panier de légumes qui devient de plus en plus rempli au fur et à mesure que la saison avance :-)

Mais qu'est-ce que tu fais avec 1 kilo d'ail??? Tu éloignes les vampires? :-) J'aimerais bien en commander un peu plus à ma ferme pour en avoir pour tout l'hiver, mais 1 kilo... j'en aurais assez pour 2 ans!

Lucie a dit...

Éloigner les vampires, c'est un bénéfice marginal! ;-)

Sérieusement, j'en utilise dans mes salsas que je mets en conserve, dans des bruschettas quand c'est la saison des tomates... et ça se garde très longtemps. Un kilo, j'en ai pour jusqu'à Noël environ. Il faut juste le laisser à l'abri de la lumière mais dans un endroit où il respire, et surtout pas au frigo.

Vincent a dit...

Une pomme par jour éloigne le médecin.
Une gousse d'ail par jour éloigne tous les autres.

Puis, avec un kilo d'ail dans le tube digestif, ça dégage la voie pour mieux pousser le terrible chariot.

Lucie a dit...

Vincent, quand il est cuit, on peut en manger pas mal plus sans avoir une haleine trop forte... pense au traditionnel "poulet aux 40 gousses d'ail" (qu'il faudrait bien que j'essaie un jour). J'aime bien aussi le potage parmentier à l'ail, qui compte une gousse par portion, mais cuit longuement, donc oui on a une haleine d'ail après, mais les autres la sentent juste de près, donc les passants n'ouvrent pas le chemin...

Par contre, j'ai déjà eu à manger une gousse d'ail crue pour une initiation (et ils nous forçaient à la mastiquer avant de nous donner de l'eau pour nous forcer à l'avaler!) et là c'était horrible. Plusieurs heures plus tard, mon haleine sentait l'ail à 10 pieds, sans exagération... :-S

Miss Diane a dit...

Tout ça me rappelle un soir où nous avions mangé dans un resto grec et où il avait fallu rentrer à la maison les fenêtres de la voiture grandes ouvertes, au beau milieu de l'hiver, parce que l'odeur d'ail était trop forte. On en ri chaque fois qu'on passe devant ce resto.

Vincent a dit...

Lucie j'ai du mal à croire que c'était une initiation de niveau universitaire.... je te vois mal dans une équipe de football. :)

Quand j'apporte ma version du babaganouj à un party, tout le monde en prend, comme ça on est tous au même parfum.