11 mars 2006

Salade de pâtes du printemps qui n'arrive pas

J'en ai un peu marre des recettes d'hiver, mais il va falloir encore plusieurs semaines avant que les légumes de printemps du Québec sortent de terre. Je me suis donc rappelée d'une de mes premières inventions culinaires, quand j'étais étudiante à Sherbrooke. D'après le logement où je me rappelle l'avoir inventé, ça date de l'automne 1997 (le régime coopératif m'a fait déménager aux quatre mois de mai 1997 à décembre 1999, alors je peux dater assez précisément mes souvenirs si je sais à quel logement ils sont liés!). Dans le temps, je faisais cuire les pâtes, j'ouvrais des "cannes" de légumineuses variées, d'asperges et d'olives et je pigeais dans mon pot de tomates séchées dans l'huile. J'assaisonnais avec l'huile des tomates séchées (qui était vinaigrée) et quelques herbes, et voilà. Maintenant, j'achète mes légumineuses sèches et mes tomates séchées... sèches(!) depuis belle lurette, alors la recette est un tantinet plus longue (mais pas plus compliquée) à préparer, mais elle est aussi bonne. Par contre, par "authenticité", j'utilise encore des asperges en conserves pour la faire! L'asperge est d'ailleurs le seul ingrédient à connotation vraiment printanière, c'est plus une recette de soir d'hiver quand on ne veut pas cuisiner longtemps... Mais elle me convient en attendant le printemps!

Salade de pâtes du printemps qui n'arrive pas
Penne cuits (ou autre pâte courte au choix)
Légumineuses cuites: roma, blanches, rognon ou autre, ou mélange
Asperges en conserves
Olives noires
Tomates séchées (dans l'huile ou réhydratées)
Vinaigrette italienne (ou huile d'olive, vinaigre de vin rouge, sel, poivre et assaisonnement italien, ou encore huile des tomates séchées si elles sont dans l'huile)

Tout mélanger. Manger! Plus simple que ça...

1 commentaire:

Tarzile a dit...

Moi aussi j'ai étudié à Sherbrooke!

Tarzile