03 juillet 2006

Un intrus pour souper

Avertissement: ce billet pourrait couper l'appétit aux personnes sensibles...

Samedi, de retour en ville après une agréable ascension des pics du Lynx et de l'Ours (je vous laisse trouver où nous sommes allées faire notre randonnée! Je parie que Marie-Chaton y est déjà allée!), nous avons acheté notre souper pour emporter chez St-Hubert. Une fois à table, frites, sauce, poulet et côtes disparaissaient à vue d'oeil, quand soudain:
-Qu'est-ce que c'est?
Un cylindre de plastique rouge souple avec des caractères imprimés dessus était caché dans une des poitrines! Nous étions trois, dont deux à avoir mangé de la poitrine suspecte. Aucun de nous ne savait ce que pouvait être cet objet. Nous avons donc ramené le tout (ou du moins, ce qui restait) chez St-Hubert, où tous les employés semblaient aussi mystifiés que nous. Ils nous ont remboursé tout le repas sans problème et nous ont dit qu'Olymel, qui est leur fournisseur de poulet, nous contacterait probablement.

On pourrait être tenté de dire: Youppi! Nous avons mangé du St-Hubert gratuit! Mais nous étions plutôt dégoutés d'avoir trouvé un objet non-identifié dans notre repas. Et en y repensant, ça m'enlève un peu le goût du poulet en général, car après tout, celui de l'épicerie vient probablement d'Olymel aussi...

Au moins, puisque ce n'est que le poulet qui était en jeu, je devrais retrouver mon goût pour la sauce barbecue St-Hubert bientôt. Je vous rappelle en passant que je suis toujours à la recherche de la recette de cette sauce... Bon, ma gourmandise reprend le dessus!

Pour ce qui est de la nature de l'intrus, c'est à suivre! J'espère juste que ce n'est rien qui a dégagé des vapeurs nocives dans le poulet à la cuisson...

6 commentaires:

Isabelle a dit...

Oh... quelle aventure !!!!

Vincent a dit...

Bizarre bizarre...

Il était où et qu'es ce qui était écrit dessus ?

C'est peut être arrivé lors de la transformation après l'abattage, mais rien n'excuse le restaurateur qui serait supposé effectuer le dernier contrôle de qualité, avant que ça se retrouve dan l'assiette des clients.

Tarzile a dit...

Hola. C'est assez dégoûtant. Effectivement, le restaurateur aurait dû vérifier l'intérieur du poulet. Hallucinant.

Tarzile

Vérouche a dit...

Oh! dégueu!

Nul n'est à l'abris. J'ai déjà trouvé un rond de feutre dans une lasagne au Commensal...

Tiens-nous au courant.

Vincent a dit...

Un rond de feutre ? J'espère qu'il s'était pas décollé de dessous une patte de chaise...

Désolé Vérouche... :)

Anonyme a dit...

C'est ca aujourd'hui les coupures dans les grandes usines à viande d'Olymel...Probablement que la personne préposée au contrôle de la qualitée était dans le jus vue qu'elle est seule maintenant...

Jeff