05 août 2006

Apprivoisons le chou frisé: troisième épisode

Une autre idée dont l'inspiration est Jennifer-la-mangeuse-de-kale. Je n'avais pas de pâte à pizza, alors j'ai utilisé... des tranches de pain. Pour un dîner rapide, c'était parfait!

C'était délicieux, mais le kale en "pizza" gagnerait à être moins coriace ou du moins coupé en plus petits morceaux. La prochaine fois, je l'étuverai pour 7 minutes au lieu de 5, pour voir si la texture est meilleure et aussi si le goût n'est pas affecté (le goût de certains choux change si on les cuit trop longtemps).

Pseudo-pizza au kale (plat principal pour 1 personne)
2 tranches de pain de blé entier, grillées
½ à ¾ t. de sauce aux tomates
3 feuilles de chou frisé (kale) déchiquetées grossièrement
Quelques tranches de cheddar
Quelques olives vertes tranchées

Cuire le kale à la vapeur 5 minutes. Le hacher et le mélanger à la sauce aux tomates. Étendre sur le pain grillé et recouvrir de fromage et d'olives. Griller au grille-pain four (ou au four) jusqu'à ce que le fromage soit fondu.

Note technique: des olives noires pourraient très bien remplacer les olives vertes et le fromage pourrait être du mozzarella ou du suisse, pour varier (ou pour utiliser ce que contient déjà le frigo!)

7 commentaires:

raymonde a dit...

Lucie, tu énonces la différence bleuet/mirtille sur le blog de Ninnie. La différence ce n'est pas ça. C'est qu'avec un bleuet (beluet) du Lac St-Jean (Québec), on peut faire une tarte. Peut-on en dire autant d'une myrtille ???? ;-)))

Lucie a dit...

Raymonde, personnellement je doute fort de l'histoire du colon qui aurait trouvé "des myrtilles si énormes" ici, car les bleuets sauvages nord-américains, qu'ils soient au Saguenay, au Lac St-Jean, en Abitibi, en Ontario ou ailleurs (le Saguenay et le Lac St-Jean sont loin d'avoir l'exclusivité des bleuets...), sont très petits; ce sont les bleuets cultivés qui sont gros! et j'ai constaté moi-même la taille des bleuets sauvages dans les régions sus-nommées alors je n'invente rien!

Tarzile a dit...

Lucie,

Je dois dire que la légende urabine de Raymonde est trèèès connue. À Marseille, une sardine a déjà bloqué le port. Au Lac, il y a une personne qui a déjà fait une tarte avec un seul beluet. Donc, les Marseillais auraient-ils colonisé le Lac? Une nouvelle voie pour les historiens.

Lucie a dit...

Tarzile: si je doute de son fondement, je n'ai aucun problème à croire que cette légende soit répandue... ;-)

Ceci dit, en tant que fille de bleuet (mon père vient du Saguenay!) qui aime que les faits soient clairs--les légendes, elles, peuvent être floues, c'est parfait comme ça!--, je ne pouvais répondre autrement à Raymonde... ;-)

raymonde a dit...

Moi, je ne faisais que répéter ce que Mario Tremblay (ancien joueur d'hockey) dit ! sans rancune :-)) On voit que tu es une vraie scientifique. Merci de l'information juste. C'était juste pour taquiner les françaises qui sont nombreuses sur les blogs, c'est vrai que ça fait colon pas mal...

Tarzile a dit...

Lucie, je sens que ta certitude est ébranlée. Le Saguenay, c'est près du Lac, mais...

Tarzile

Isabelle a dit...

Merci pour ta recette originale avec le chou kale. Je vais essayer ça un jour !