20 décembre 2006

"Pinottopita"

J'aime beaucoup essayer les recettes d'autres blogues. D'ailleurs, je crois que c'est le cas de tout le monde dans la culinoblogosphère!

Une recette que j'ai beaucoup aimé dernièrement vient d'un blogue en anglais: le tahinopita. Il s'agit d'un "gâteau" très lourd fait à base de tahini (beurre de sésame) et sans oeuf, lait ni huile. Déjà à la lecture de la recette, j'avais conclu qu'il s'agissait d'une pâtisserie trop lourde pour un dessert selon mes goûts, mais que ça ferait un excellent petit déjeuner (sans le glaçage proposé dans la recette d'origine): rapide à manger, consistant et délicieux! Quand je l'ai fait pour la première fois, j'ai su que je ne m'étais pas trompée: miam!

Souhaitant en refaire, j'ai réalisé que je n'avais pas assez de tahini en stock. J'ai décidé de le remplacer par du beurre d'arachides, le fameux "beurre de pinottes", d'où le nouveau nom: "pinottopita"! Et tant qu'à modifier la recette, j'ai décidé de remplacer le jus d'orange par un reste de lait de coco et les raisins secs par des canneberges séchées. Le résultat est tout aussi délicieux que l'original! Les canneberges avec leur belle couleur rajoutent aussi une touche "de Noël" à mon déjeuner. Comme la météo n'est pas de la partie pour nous mettre dans l'ambiance cette année, je fais ce que je peux!

"Pinottopita" (6 à 8 portions comme déjeuner)
¾ t. de beurre d'arachides naturel crémeux
¾ t. de lait de coco
2 c. à table de sirop d'érable
½ t. de sucre

2¼ t. de farine de blé entier
3¼ c. à thé de poudre à pâte
¾ c. à thé de sel
¾ c. à thé de cannelle

¾ t. de canneberges séchées
1/3 t. de noix de Grenoble hachées

Préchauffer le four à 350F(175C). Huiler légèrement puis enfariner un moule à gâteau rond de 8 po (20 cm), ou un moule à charnière de cette dimension.

Dans un grand bol, ajouter graduellement le lait de coco au beurre d'arachide et bien mélanger (ça peut être long, mais ils finiront par se mélanger!). Incorporer le sirop d'érable et le sucre.

Dans un autre bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et la cannelle. Incorporer dans le mélange de beurre d'arachide. La pâte obtenue est TRÈS épaisse; c'est normal.

Incorporer les canneberges et les noix (il faut un peu se battre avec la pâte rendu là, mais le résultat en vaut la peine!). Tasser la pâte dans le moule préparé. Utiliser une fourchette ou une cuiller trempée dans l'eau froide pour bien presser le dessus.

Cuire au four préchauffé pour 35 à 38 minutes ou jusqu'à ce que le dessus soit doré. Laisser refroidir 5 à 10 minutes dans le moule, puis démouler et laisser refroidir complètement sur une grille.

Notes techniques:

Le truc de l'ustensile trempé dans l'eau froide pour manipuler la pâte à base de beurre d'arachide vient de la recette de biscuits au beurre d'arachide de Cammu (une autre délicieuse recette de la blogosphère!).

J'utilise le beurre d'arachide "naturel", c'est-à-dire fait seulement d'arachides en purée, sans sucre, sel, huile hydrogénée ou autres ajouts inutiles. Ce beurre d'arachides doit être bien mélangé à l'ouverture pour y réintégrer l'huile qui s'est séparée (sans quoi le fond du bocal contiendra du béton d'arachides!!!) et réfrigéré ensuite. Son goût est différent de celui des beurres avec additifs, et même s'il ne contient que des arachides, il varie d'une marque à l'autre, probablement à cause des variétés d'arachides utilisées.

Je n'ai pas utilisé les canneberges séchées au jus de pomme, parce que pour l'instant je préfère les grignoter nature! Par contre, elles seraient très certainement délicieuses dans cette recette!

4 commentaires:

mère nowel raymonde a dit...

Je crois que ça aurait été un peu du gaspillage de mettre de si bons "atocas" dans une recette, le petit goût de jus de pomme se perdrait !

JE vais essayer ta version beurre de pinotte. JE mettrai des graines de citrouilles ou des pistaches. Avec les canneberges, ça fera rouge et vert et c'est Nowel ça :-)

Lucie a dit...

Excellente idée Raymonde, heu, mère Noël je veux dire! En plus de donner un look de Noël, ça va sûrement être délicieux!

En passant, puisque Raymonde est un prénom peu courant, es-tu la Raymonde que je connais dans la "vraie" vie?

raymonde a dit...

Non Lucie, je ne te connais pas dans la vraie vie. À moins que tu étudies à l'UdM ! J'y travaille comme technicienne mais à l'École de relations industrielles. On est loin de la chimie de l'environnement... :-)

tarzile a dit...

Joyeux Noël, Lucie.

Et l'an prochain, on remet çà avec nos paniers bio. Je peux le dire aujourd'hui, j'enviais tes paniers beaucoup mieux garnis que le mien. On se souhaite que 2007 soit l'année de l'éveil véritable de la conscience écologique sur la Terre. Autrement...