09 août 2006

Apprivoisons le chou frisé: cinquième épisode

Autocitation provenant du dernier épisode: "Je n'en reviens pas des revirements dans ma relation avec le kale dernièrement". Je ne croyais pas si bien dire!

J'ai fait des rouleaux de veau et de fromage suisse (le même principe que pour cette recette-ci ou celle-là) avec du chou frisé cuit à la vapeur dedans. Le kale qui dépassait un peu aux bouts a séché et sentait les algues, un peu comme des épinards trop cuits. Et comme pour les vraies algues*, qui me donnent des haut-le coeur (j'aime les sushis constitués seulement de poisson et de riz, mais pas les rouleaux aux algues!) et les épinards-trop-cuits-qui-goûtent-les-algues-selon-moi (Pat, lui, ne trouve pas), je n'ai pas aimé.

L'intérieur des rouleaux, où le kale était intact, était meilleur, mais pour y parvenir il faut manger les bouts... Ce n'est donc pas une réussite.

Et tant qu'à présenter des non-réussites, j'ai fait en même temps d'autres rouleaux avec des cardes de bette à carde. Ça me semblait une bonne idée: les cardes sont très colorées, alors ça promettait de beaux rouleaux... Premièrement, l'intensité de la couleur a diminué lorsque j'ai fait bouillir les cardes (juste 4-5 minutes). Deuxièmement, le goût des cardes ne me plaît pas. Je n'ai pas réussi à trouver à quoi ça me fait penser... Même en rouleaux, ce n'était pas fameux. Pas aussi mauvais que le chou frisé, mais je ne répéterai pas l'expérience.

Pour en revenir au chou frisé, je continue donc d'en manger avec du vinaigre balsamique et des pêches... c'est décidément ma façon préférée d'apprêter ce légume, bien que je continue d'essayer d'en trouver d'autres...

À suivre pour de nouveaux revirements! (ma prédiction d'un interminable blogoroman-feuilleton semble réaliste...)

*Par contre, au Gîte du Mont Albert en Gaspésie, où le chef fait des merveilles, j'ai déjà mangé une soupe contenant des algues et qui était délicieuse... Peut-être n'étaient-ce pas les mêmes espèces d'algues?

1 commentaire:

Arthur a dit...

En Gaspésie, généralement, on retrouve comme algue celle appelée goémon (un peu rouge). C'est très bon, séchée sur une salade. Après, il faut en effet apprécier le goût prononcé de cet aliment !